La P.N.L.

La PNL ou Programmation Neuro-Linguistique a été créée par Richard Bandler et John Grinder à partir d’études menées sur le processus mentaux de personnes performantes dans leur domaine (communication, thérapie, etc). Elle est issue de la pratique de Milton Erickson en étant très complémentaire à la pratique de l’hypnose.

  • Programmation, car il s’agit de « programmes » et d’apprentissages automatisés (nous y avons accès sans avoir à réfléchir, comme lorsque nous mangeons).
  • Neuro, car ces apprentissages s’effectuent grâce à notre système nerveux.
  • Linguistique, car le langage joue un rôle déterminant dans le processus d’apprentissage et reflète à la fois ce que nous pensons et la façon dont nous pensons.

Pour une meilleure compréhension, voici une brève description des « présuppositions » de la P.N.L. inspirée de Wolfgang Bernard :

La P.N.L. n’aborde en règle générale que les aspects fonctionnels de l’être humain. Réduite à sa plus simple expression, la P.N.L. part de la présupposition que « le modèle du monde » de l’homme se forge à partir d’une computation de ce qui rentre par les cinq sens depuis le début d’une vie humaine.

La façon dont quelqu’un traite, crypte et code les informations qu’il rencontre dans sa vie est déterminante pour la façon dont il vit sa vie.

L’expression « modèle du monde » signifie plus que « philosophie de vie ». Elle englobe aussi notre façon de nous comporter, nos stratégies de créativité, de décision et d’apprentissage, nos stratégies de motivation, nos différents états internes, nos facultés de réaliser nos objectifs, nos valeurs et nos croyances.

L’approche de la P.N.L. décode, décrypte, toutes ces différentes fonctions et propose, le cas échéant, de les modifier pour que la vie soit vécue avec plus de facilité et moins de souffrance.

La PNL permet « d’apprendre à apprendre », c’est « l’étude subjective du cerveau humain » qui prend en compte les stratégies mentales (d’apprentissages, de motivation, etc.).

Ses applications sont multiples : modélisation de compétences, optimiser un modèle ou un processus, améliorer des habiletés de communication, mieux « lire » les gens (dans le but de mieux aider l’autre), apprendre des stratégies efficaces d’apprentissage, enseigner mieux, changer de croyances, changer d’état de conscience, créer des changements durables dans les habitudes et les comportements, relaxation, facilite la guérison du corps, développer la créativité, changer des patterns émotionnels, clarifier nos objectifs, gérer notre temps, s’améliorer dans les sports, améliorer les ventes, accès à volonté à des états altérés de conscience.

L’E.F.T.

L’EFT (Emotional Freedom Technique) est née aux Etats Unis dans les années 90, son fondateur est Gary Craig. C’est une méthode de libération des émotions négatives qui s’effectue par le touché des méridiens du corps, en tapotant du bout des doigts une série de points d’énergie essentiellement sur le visage, le haut du corps et les mains, tout en se concentrant et verbalisant le blocage à traiter. Cette méthode est utile pour toutes les émotions telles que : tristesse, peur, phobie, colère, dégoût, honte, anxiété, culpabilité, etc… Elle peut également aider à résoudre les problèmes physiques : douleurs, maigreur, obésité, mauvaise image de soi, etc…

Les avantages de l’EFT : simplicité et efficacité d’utilisation, accessible à tous (y compris aux enfants).

L’E.M.D.R.
  • L’Eye Movement Desensitization and Reprocessing
  • Mouvement des yeux, désensibilisation et retraitement (de l’information)

est une thérapie mise au point par Francine Shapiro après 1987.

Cette thérapie est particulièrement efficace dans le traitement du syndrome de stress post-traumatique.

La particularité de l’EMDR se situe dans la stimulation sensorielle généralement appliquée sous forme bilatérale alternée et le plus souvent par le biais des mouvements oculaires.

L’E.M.D.R crée un protocole sécurisant pour accompagner la personne dans son rappel du noyau traumatique. La stimulation sensorielle par le mouvement des yeux permet de mettre en place des reconnexions susceptibles de modifier la nature du noyau traumatique. Cette méthode permet au mauvais souvenir d’être réinséré dans le processus de synthèse de la mémoire épisodique avec le statut de souvenir révolu.

L’approche cognitive

permet au client de comprendre et de  » mettre le doigt  » sur les choses. Il s’agit principalement d’aider le client à raisonner autrement pour l’aider à prendre conscience.

L’approche comportementale

consiste à mettre le client en contact avec le comportement qui maintient le problème et à engager le client dans de nouveaux comportements. Le travail à la maison fait partie du domaine comportemental.

L’approche systémique

s’attache à mettre en avant les interactions entre différents phénomènes, se focalise sur les différents modes de communication ainsi que sur les critères logiques du changement.

Relaxation et Visualisations

Une séance de relaxation offre un temps de pause pour évacuer le stress. La respiration se ralentit et le corps se régénère sans avoir besoin d’expérimenter un état de sommeil profond. L’état modifié de conscience (appelée état alpha*) suscité favorise l’accès aux émotions et aux ressentis corporels. La visualisation dirigée à partir de symboles et de métaphores permet de structurer et diriger certaines énergies inconscientes. Elle provoque une profonde transformation dans la psyché, en dissolvant les conditionnements du passé et en créant de nouvelles issues pour l’énergie psychique. Les symboles nous mettent en contact avec des parties de nous-mêmes complètement inaccessibles à l’esprit analytique.

* L’Etat alpha : s’apparente à l’état de méditation. Il se manifeste par une grande concentration intérieure (voire une absorption) et une respiration ralentie. Il met la personne dans un état de réceptivité, tout en réduisant la nervosité naturelle. C’est un état que nous connaissons tous quotidiennement, qui ressemble au rêve éveillé.

 Wellscan

WellScan© permet :
– de révéler et d’objectiver les causes du stress à l’oeuvre dans l’individu/dans un groupe/dans l’entreprise ;
– de révéler les stratégies de gestion du stress des individus, leur hygiène de vie et leurs modes d’actions pour y faire face ;
– d’en mesurer les effets et la criticité tant sur la santé et l’équilibre des collaborateurs que sur la performance sociale de l’entreprise.

Cette démarche de diagnostic du stress peut être mise en place pour une personne, une équipe ou une organisation.

Pour l’individu / l’équipe

– identifier son état de stress ;
– prendre conscience de l’impact des facteurs de stress sur sa santé et sa performance professionnelle ;
– mieux gérer son stress par l’accroissement de la conscience de soi et l’utilisation des techniques appropriées.

Par l’ensemble des facteurs qu’il croise, WellScan© permet d’identifier :
– les points d’appuis de la personne c’est à dire ses forces, ses ressources en matière de gestion du stress, celles qui l’aident à faire face et qu’elle peut entretenir et développer ;
– les points de vigilance de la personne, ses zones de danger potentiel en matière de stress qu’elle doit apprendre à gérer.

L’ADVP

L’Activation du Développement Vocationnel et Personnel (ADVP) est une démarche d’orientation professionnelle et personnelle originaire du Québec. Elle a été créée par Denis Pelletier, Charles Bujold et Gilles Noiseux en 1974. Il s’agit d’une méthode d’orientation et d’insertion.

Le projet tel que le conçoit l’ADVP est constitué de quatre étapes bien identifiées. Il s’agit de

1. l’Exploration, met l’accent sur la découverte de soi (goûts, traits de caractère, préférences…) et de son environnement (métiers, conditions de travail, environnement professionnel…). Cette étape met en œuvre la pensée créatrice.

2. la Cristallisation, où il s’agit de comprendre, d’ordonner les informations de dresser en quelque sorte la carte du territoire pour s’y situer, se positionner. Cette étape met en œuvre la pensée catégorielle.

3. la Spécification, vise la hiérarchisation des solutions envisagées afin de faire un choix. Cette étape met en œuvre la pensée évaluative.

4. la Réalisation, est le temps de la concrétisation et de la mise en place d’un plan d’action. Cette étape met en œuvre la pensée implicative.

Pour chacune de ces quatre étapes, la personne suivant un stage d’insertion ou d’orientation en ADVP va parcourir trois champs thématiques : le Soi (sa personnalité, son histoire), le Monde des activités humaines (métiers, tâches, environnement professionnel, emploi, etc.) et l’Entourage (famille, amis, pairs, etc.).

Laisser un commentaire