Votre Théracoach

Votre coachVivien, Vecteur des changements,
depuis l’an 2000, je décrypte rapidement les axes d’amélioration à mettre en place en inscrivant le travail dans une dynamique pro-active avec des résultats tangibles et durables. En savoir +

Témoignages

, 30 ans. (Manque de confiance en soi → « de réels changements qui sont intervenus très rapidement après le début de nos séances » – « J’ai beaucoup apprécié les techniques/outils utilisés, c’était une approche très différente des autres thérapeutes que j’avais vus et cela me correspondait beaucoup mieux » 

, 25 ans. (Dépréciation –  Aucune expérience avec les femmes → « les reproches que je me portais étaient incessants »….  →  « mes amis m’ont dit que j’avais changé » – « j’arrête de me sanctionner » – « Ce qui a été fondamental dans nos séances était votre écoute et votre compréhension de ma manière de fonctionner… » 

♀, 30 ans : « le sentiment de ne pas être à ma place (professionnellement et personnellement) » →  » Je sais que j’ai gagné confiance en moi et que je me laisse moins débordée » –  « J’ai réussi à me réapproprier ma ‘vie’ » – « J’ai réellement appris à relativiser les situations sans pour autant les banaliser ». 

, 35  ans : Objectif : « Retrouver une bonne estime de ma personne/Sortir de mon sentiment d’infériorité » →  « j’ai appris à prendre confiance en moi, en mon potentiel professionnel et humain. J’ai ainsi pu aborder des entretiens de recrutement avec assurance ».

♀, 30 ans : Les outils utilisés dans notre travail ont-ils été efficaces? « Très très très efficaces !!!!! C’est justement un des atouts de cette thérapie à mon sens. En utilisant chacune de ces techniques, les barrages internes de quelque nature que ce soit ont pu être dépassés ou contournés ou démolis »… Des critiques à formuler? « Je n’ai pas de critiques à formuler. Le travail que nous avons entrepris ensemble m’a été tellement bénéfique. Je n’aurais plutôt que des compliments à faire. En particulier, le fait que vous soyez très à l’écoute, que vous vous adaptiez rapidement aux personnes qui viennent vous consulter, très humaine… Une excellente thérapeute ».

 ♂, 11 ans. « Depuis l’âge de 4 ans, une réelle angoisse vis-à-vis de la mort »  « Le résultat est là en 10 séances (d’une heure) ».

♀, 13 ans. « Pas confiance en moi- Peur de ne pas réussir – Sentiment que ma sœur me hait… »   « Je suis plus joyeuse, contente, contente de retrouver mes amis, je trouve ça super sympa. Maintenant je n’ai plus peur de dormir » – « J’ai plus confiance en moiil y a des choses que je tente alors qu’avant je ne le faisais pas » – « J’ai appris des techniques, à m’hypnotiser toute seule. On a beaucoup parlé, ça fait du bien de parler tout simplement et d’expliquer pourquoi, prendre conscience des choses, c’est bien d’avoir un avis d’une autre personne parce qu’on réfléchit autrement ». Résultat en 4 séances d’une heure.

Voir tous les autres témoignages pour :

A savoir

Dossiers

Témoignages

Homme 35 ans

Ancien poste : Responsable Commercial Défense

1 – Les problèmes
Suite à une rupture conventionnelle avec mon employeur j’ai été amené à entreprendre une démarche de coaching car j’avais besoin de définir précisément quelles étaient mes motivations profondes, qu’est-ce qui m’amènerait à me réaliser professionnellement. Je sortais d’une expérience peu concluante et voulais réaliser le bon choix, celui qui valoriserait mon capital compétences.
J’avais également besoin d’être soutenu lors de cette période de transition, souvent déstabilisante pour un cadre. Je ressentais la nécessité d’améliorer mon estime de moi afin de me positionner en apporteur de compétences et d’égal à égal avec un recruteur.

2 – Les objectifs fixés

  • Retrouver une bonne estime de ma personne.
  • Sortir de mon sentiment d’infériorité par rapport à certaines personnes que j’avais tendance à voir comme plus accomplies, ayant mieux réussi.
  • Sortir de ma peur de décevoir et accepter de dire « non ». Améliorer mon image d’homme.

3 –  Le vécu des séances
J’ai tout de suite été mis en confiance par ma coach, qui m’a exposé clairement la variété de ses méthodes et notre contrat de collaboration. Sa méthode participative et proactive m’a responsabilisé dans notre travail.
L’originalité de son approche consiste à envisager tous les aspects de l’être humain (compétences, motivations, potentiel), et pas simplement l’adéquation de compétences à une liste de tâches.

4 – Les résultats
Depuis que j’ai commencé ce travail, j’ai appris à prendre confiance en moi, en mon potentiel professionnel et humain. J’ai ainsi pu aborder des entretiens de recrutement avec assurance et poser les bonnes questions à mes interlocuteurs pour vérifier l’adéquation entre leur offre d’emploi et mes aspirations professionnelles et personnelles.
Cela a changé l’équilibre du pouvoir dans mon esprit, chacun devant respecter l’écologie de l’autre.

5 – Que pourriez vous dire sur notre travail/ notre relation ?
Je souhaitais une relation interactive me permettant d’englober les aspects professionnel et personnel d’une recherche d’emploi, ainsi qu’un soutien bienveillant et chaleureux.
C’est ce que j’ai obtenu lors de mon travail avec Vivien Riley, que je recommande vivement.
Sans son soutien je n’aurais pas été aussi convaincant avec mes interlocuteurs, aurais manqué d’assertivité et de capacité de discernement. Elle m’a été d’une aide précieuse pour un retour à l’emploi durable.

Femme 37 ans

Poste actuel : Cadre dans le Marketing

1 – Les problèmes
J’ai consulté Vivien Riley car j’ai depuis toujours un profond désir de créer mon activité professionnelle. J’avais déjà eu plusieurs idées au cours des dernières années, mais n’étais pas allée au bout car les études de marché n’avaient pas révélé de réel potentiel. Cette fois, j’étais à un tournant de ma vie, j’avais vraiment envie de changer d’orientation et surtout je sentais que l’idée qui germait pouvait déboucher sur quelque chose de concret. J’en étais à une étape de réflexion, le projet était encore flou et il y avait plusieurs axes possibles pour l’aborder. Je me sentais un peu démunie devant la difficulté à mettre un cadre pour pouvoir démarrer une étude de marché et la peur de quitter une situation confortable et de partir dans l’inconnu si je décidais au bout du compte de me lancer. En parallèle, j’avais des difficultés personnelles. Je faisais notamment face à une succession d’embûches pour vendre un appartement et régler une situation matérielle suite à une séparation. Le stress engendré par ces difficultés ajoutait des freins à l’étude de mon projet, mais je n’avais pas envie de le laisser de côté. Je ne me sentais pas capable d’y arriver seule.

2 – Les objectifs fixés

  • Clarifier mon idée de projet.
  • Être accompagnée dans mon envie de changement, pour m’aider à me centrer sur mon projet tout en prenant en compte l’impact de mes difficultés personnelles.
  • Structurer ma démarche et à avancer étape par étape pour voir si le potentiel est réellement là.

3 –  Le vécu des séances

  • Le changement s’est fait progressivement, avec la sensation de franchir des caps successifs.
  • Notre travail m’a appris à voir au-delà de l’ostacle, à le regarder sous un angle différent pour trouver un moyen de le dépasser.
  • J’ai réussi à sortir de ma zone de confort pour aller explorer beaucoup plus loin avec confiance.
  • J’ai la sensation d’avoir à présent en mains des outils pour continuer à avancer et faire mes choix avec plus de sérénité.

4 – Les résultats + Que pourriez vous dire sur notre travail/ notre relation ?

  • Les séances de brainstorming m’ont énormément apporté dans les premières séances. Tout jeter sur le paper-board comme ça vient m’a permis de cerner les principaux axes de mon projet. Mme Riley a su instaurer un climat de confiance grâce auquel je me suis sentie à l’aise et j’ai réussi à lever des barrières que je me créais toute seule.
  • Les séances m’ont procuré de la motivation, de l’enthousiasme et du courage pour affronter les difficultés. J’ai mieux pris conscience de mon potentiel et de mes ressources personnelles et j’ai pu les développer.
  • J’ai aussi remis de l’ordre dans mes priorités et réorganisé mon temps entre mon travail très prenant, mon projet et ma vie personnelle pour maintenir un équilibre. Je n’aurais jamais imaginé que j’aurais pu réussir à tout mener de front et à rester en forme!

Il y a 2 ans, j’ai fait un bilan de compétences dans un cabinet spécialisé. Mon objectif était alors de faire un point sur mes compétences pour m’aider à me positionner sur une évolution dans mon entreprise qui me proposait alors 2 voies possibles. Le contexte était différent, mais je peux comparer les 2 approches et méthodes. Ce que j’ai particulièrement apprécié avec Mme Riley, c’est que le contexte de vie est considéré dans son ensemble. L’influence que peuvent avoir les événements de vie extérieurs au projet, les croyances, les peurs, ce à quoi l’on aspire dans le changement, etc., tout est pris en compte dans son coaching. Cela m’a permis d’avancer de manière très rationnelle et structurée dans mon projet, de l’assoir sur des bases solides, tout en faisant en sorte qu’il soit en adéquation avec ce que je suis et ce que je souhaite faire de ma vie professionnelle aujourd’hui.

Femme 47 ans

Dernière fonction occupée : Assistante de direction générale
Nouvelle fonction : Créatrice d’une société de conseil

1 – Les problèmes

Après un parcours professionnel ascensionnel qui s’est étalé sur près de 15 ans, j’ai vécu une première rupture il y a dix ans.  Cette crise était due principalement au complexe de ne pas me sentir à ma place, de ne pas la mériter malgré tous les efforts déployés pour y parvenir. D’assistante aux tous débuts, j’étais devenue responsable achat et marketing d’une PME. Même si j’avais atteint un certain niveau de compétence reconnu mais aussi d’influence incontestable auprès des dirigeants, je manquais cruellement de confiance en moi face à ceux qui avaient un parcours académique plus élevé que le mien, souvent des profils grandes écoles de commerce ou ingénieurs. Pour autant, rares étaient ceux qui me faisaient sentir que je n’étais pas à ma place ou qui se rendaient compte de mon complexe d’infériorité. Je m’autocensurais et rares étaient les remarques sur mon parcours atypique.

Après une première grosse rupture de mon fait, je me suis retrouvée face à un marché du travail qui confirmait et renforçait mon sentiment que sans diplôme adéquat et surtout « grandes écoles », un profil hors normes et n’avait pas droit de cité dans les postes à responsabilités. La richesse d’une expérience et les compétences transversales n’étaient pas prises en compte par la plupart des recruteurs français. Seul comptait le diplôme obtenu entre 20 et 25 ans. Ne souhaitant pas m’expatrier, je me suis résolue à contrecœur à faire machine arrière en redevenant exécutante. Je me suis donc retrouvée dans une situation bâtarde et frustrante de celle qui a la connaissance et le savoir-faire mais doit se résigner à s’effacer. J’acceptais par là même de m’autocensurer. Je me suis alors retrouvée face à des recruteurs qui me ressassaient que j’étais surdimensionnée pour un poste d’assistanat et écartaient ma candidature. Quand d’autres gonflent leur CV, j’en suis arrivée à la conclusion que pour travailler il me faudrait pour ma part dégonfler mon CV en gommant tout ce qui pouvait démontrer dans mon parcours que j’avais dépassé le stade d’exécutante.  J’ai donc corrigé tous les titres de Chef de projet, Responsable achat,  pour les remplacer par Assistante de Direction Achat, Marketing….  Ce qui m’a permis de décrocher enfin un nouveau poste en CDI d’assistante de direction… Retour à la case départ volontaire mais un peu forcé aussi.

Dans ces dernières fonctions d’assistante de direction, je me sentais à l’étroit. A la différence de mes précédents postes, je me retrouvais pour la 1ère fois non plus face à un dirigeant de profil « grandes écoles » type HEC ou ESSEC mais à un autodidacte.  Connaissant mon parcours, celui-ci profitait allègrement de mon bagage sans pour autant le reconnaitre officiellement par un titre et un salaire correspondant aux responsabilités qui très vite ont dépassé le cadre d’un poste d’assistante de direction. Il me faisait des promesses récurrentes de reclassement  vers un poste à responsabilités sans jamais toutefois respecter ses engagements.

C’est la charge de travail sans cesse accrue et ce manque de reconnaissance qui m’ont amenée à atteindre un nouvel état de crise aigüe et à chercher une issue dans l’urgence pour sortir de ce cercle infernal dont je me sentais pour partie responsable. Insoutenable aussi d’être dans une PME où le harcèlement moral était pratiqué au quotidien et à une large échelle par les dirigeants. Je n’en étais victime directement (hormis durant les 6 derniers mois), m’épuisant cependant à tenter de freiner leurs élans sadiques et destructeurs vis-à-vis des employés.

Cette crise me touchait à la fois sur le plan professionnel et personnel. Je sentais poindre une phrase de rupture irréversible type « burning out ». Afin d’éviter de m’amener à une démission brutale non raisonnée ni préparée, j’ai donc démarré en catastrophe cette démarche de coaching pour comprendre pourquoi je me retrouvais bloquée dans ce cercle devenu insoutenable. Je voulais entrer dans un accompagnement qui me permette très rapidement de crever l’abcès.

2 – Les objectifs fixés

  • Sortir rapidement de cet état de crise arrivé à son paroxysme.
  • Cesser de reproduire éternellement ce schéma d’auto destruction professionnelle et d’autocensure. J’avais de plus en plus conscience que ma situation d’échec sur le plan professionnel avait pour origine ce manque d’estime de moi et de confiance en moi.
  • Déboucher vers un nouvel objectif professionnel où je pourrais faire éclore et utiliser pleinement mon potentiel. Mon côté indépendant était présent en moi et se manifestait régulièrement dans le travail. Pourquoi pas alors me lancer ? Mais dans quoi ?
  • Lever mes freins et mettre de côté les freins venant des autres. Lever cette peur des autres mais surtout la peur de soi-même, d’échouer mais peut-être plus que tout LA PEUR DE REUSSIR.

3 – Le vécu les séances
Les méthodes utilisées m’ont permis de porter un nouveau regard sur moi et de révéler ce que je pressentais sans toutefois oser le formuler ou passer à l’action.
L’une d’entre-elles m’a permis de mettre  à plat l’étendue de mon savoir-faire, mes connaissances tant sur le plan professionnel et personnel. Je me  suis rendue compte que j’avais un potentiel énorme. Aucun cabinet ou accompagnement faits précédemment ne m’avait permis de valoriser et analyser réellement en profondeur les trésors qui pouvaient s’y trouver.
D’autres méthodes, m’ont permis aussi de casser mes freins liés à ma très grande émotivité. Je préférais jusqu’alors me taire plutôt que de formuler mon avis, mon désaccord au risque de perdre les pédales, de ne pas trouver mes mots.

4 – Les résultats

  • Les premiers résultats ont été palpables de manière phénoménale dès les premières séances de coaching avec Vivien. J’ai quitté mon poste d’assistante de direction pour monter ma société et devenir enfin indépendante.
  • Une confiance et estime de moi renforcées. De personne timide et émotive avec une certaine catégorie d’individus, j’ai presque levé toutes les barrières que je pensais jusqu’alors insurmontables. Lorsque je maîtrise le sujet, je vais de l’avant et prendre la parole en public ne m’angoisse plus. Je m’étonne d’ailleurs assez souvent d’aller sans complexe vers ceux qui m’impressionnaient auparavant.  J’essaie d’être moi tout simplement sans chercher à me mettre trop en avant ni à m’effacer pour autant. Je me lance assez souvent des défis comme un jeu avec moi-même pour maintenir la pression et ne pas m’endormir sur mes lauriers.
  • Je ressens une réelle satisfaction d’avoir fait le grand saut même si tout n’est pas gagné et que monter une société est une bataille de chaque jour avec des doutes permanents. Une fierté aussi d’avoir osé surtout en période de crise.
    Il m’arrive encore parfois de douter ou de retrouver les freins d’avant mais je parviens assez vite à les remiser au placard.

5 – Que pourriez vous dire sur notre travail/ notre relation ?
De ce travail fait avec Vivien, j’en garde un souvenir de « naissance » et non « re-naissance ». J’étais une chrysalide qui avait de belles promesses en elle mais ne parvenait pas à devenir papillon.

Avec Vivien, j’ai pour la première fois accepté de lâcher prise et donc de lui accorder une confiance totale pour m’accompagner. Je me suis sentie prête à être secouée et remuée. Car quand on s’y consacre à fond, ce travail est un mélange de souffrance et de satisfaction. J’ai pris conscience que ces séances n’auraient de sens et d’effet que si j’étais fermement décidée à faire un vrai travail de fond sur moi, que si j’acceptais de balayer certaines certitudes et idées reçues sur moi et les autres.

Le travail ne s’arrête pas à la fin de chaque séance et demande à être soi-même pro-actif pendant et surtout en dehors de ces séances. Ce fut le cas pour moi avec Vivien. Je n’ai à aucun moment senti un regard qui me jugeait ou me jaugeait. J’ai au contraire senti une réelle empathie, écoute mais aussi une grande fermeté qui m’a permis de ne pas tomber dans le piège stérile de l’auto complaisance.   Les causes extérieures,  ces potentiels barrages et filtres extérieurs précédemment cités, n’y étaient que pour une faible partie la cause. Une partie de mes échecs venaient certes de l’extérieur (parents, collègues, société élitiste…) mais une grosse partie aussi des constructions ancrées depuis longtemps venaient davantage de moi. Une coque de protection que je m’étais constituée pour me protéger des agressions extérieures et qui finalement était devenue davantage une prison que sécurisantes. J’avais donc la possibilité de les démonter un par un ces schémas comportementaux après en avoir pris conscience.

Belle expérience libératrice que ce coaching…

Femme 32 ans

Ancienne fonction : assistante de production audiovisuelle
Nouvelle fonction : chargée de production audiovisuel

1 – Les problèmes

Besoin de travailler sur mes relations professionnelles. Ma façon de me comporter ne me convenait plus, j’étais soit exubérante (dans une forme de démesure) soit repliée sur moi. Soit on m’ouvrait les portes et je n’assumais pas tout ce que l’on me proposait. Soit je ne prenais plus ma place parce que l’on me disait ou faisait comprendre que je n’étais pas acceptée et on m’enlevait des dossiers. Je faisais souvent des fautes d’inattention. Je ne savais pas rester à ma place. J’étais en général trop gentille et rendais des services à tout le monde sans que cela me valorise. J’étais junior et me sentais capable d’être chargée de prod.

2 – Les objectifs fixés

  • Besoin de revoir mon positionnement dans une entreprise, de poser un regard plus juste sur mes compétences et apprendre à valoriser mon travail. J’avais besoin de m’identifier mieux, de relativiser mes problèmes perso et ne pas reproduire des schémas connus qui finissent en cercle vicieux.
  • J’ai souvent travaillé dans des structures ou je ne restais pas à la fin de ma mission, je souhaitais prendre en maturité pour savoir résoudre des problématiques d’entreprise

3 –  Le vécu des séances
Diverses méthodes sont utilisés, les exercices sont adaptés à la situation. Si problème humain : jeu de rôle ou mise en situations, si problématique de communication : mise en place d’une méthodologie pour arriver à communiquer, si problème plus perso : exercice de concentration, de visualisation…
Les exercices aident beaucoup à la visualisation, on se rend compte du travail fait en regardant ses premiers écrits ou réflexion et suite aux séances.
Le fait aussi de travailler pour soi, hors séance, oblige à se poser les vrais questions et à trouver les points de blocages.

4 – Les résultats
Sur les rapports à l’autre cela m’a obligé à avoir des discussions que je n’aurai pas provoqué auparavant. Je me sens plus à l’aise dans mon poste, je visualise mieux mes compétences et ce que je dégage comme ressenti. Je me dévalorise moins, je me sens moins « en ballotage » et je s’en que je m’accroche pour arriver à mes fins, faire du bon travail, prouver mes compétences et prendre plaisir à travailler.

  • J’ai pu revoir mon comportement dans un cadre pro, apprendre à valoriser mes compétences, ne pas avoir peur de la critique, me positionner au bon poste, ne pas abandonner si une critique n’allait pas dans mon sens.
  • J’ai réussi à monter en hiérarchie et à travailler sur de plus gros dossiers sans être dans un état de panique élevé. J’accepte le défi et le relève plus facilement. Je ne me dis plus « ça passe ou ça casse », mais plutôt « ça va bien se passer!!! »

5 – Que pourriez vous dire sur notre travail/ notre relation ?
Nous n’avons pas encore tout fini mais déjà je me sens plus « moi », dans l’acceptation de ce que je suis/ ce que je vaux/ ce dont je suis capable. J’ai une meilleure vision de mes ambitions, de mes envies et de mes méthodes d’accomplissement. J’apprends aussi à m’accepter en tant que femme. Pour moi, la féminité était un frein objectif à la promotion, si une femme jolie arrive à monter dans la hiérarchie, c’est qu’elle utilise ses charmes, maintenant j’accepte plus d’être une jolie fille car c’est moi qui décide de la façon dont je prouve mes compétences. La méritocratie peut exister!!!

Homme 36 ans

BAC +5 Ingénieur (Système d’informations)
Ancien Poste :
 Responsable de domaine dans Société de télécommunication
Poste tenté en cours de coaching  : Prise de direction ds une unite de gestion décisionnelle
Puis décision de se mettre en Free Lance avec proposition de contrat avec Air France

1 – Les problèmes

  • Suite à un licenciement, les ressources humaines de mon ex société m’ont expliqué que je n’étais pas le manager idéal et ceci après six années de pratique. Par conséquent, j’avais besoin à la fois de me reconstruire « reprendre confiance en moi » et revoir les rôles et responsabilités les droits et devoirs du manager.
  • Ensuite une nouvelle opportunité professionnelle se présente, Vivien m’a aidé à préparer les entretiens d’embauche avec des séances d’entrainements (se présenter clairement, défauts /Qualité…)

2 – Les objectifs fixés
Retrouver un poste de manager au mois de 4 mois et ne pas retomber dans les mêmes erreurs :

  • Adopter une attitude qui favorise un dialogue constructif avec ses interlocuteurs
  • Gérer son stress tout en analysant les facteurs de déséquilibre (pro et perso)
  • Affirmer son point de vue
  • Adapter son style de management en fonction des collaborateurs

3 –  Le vécu des séances

En entrant dans le cabinet, je savais qu’il y aura une personne qui va m’écouter et m’aider à trouver des solutions à mettre en œuvre, en fin de séance, j’ai toujours senti un soulagement, une énergie positive.
Lorsque je sens que je suis stressé, je fais appel à quelques techniques pratiquées avec Vivien ex : « le tapping »

4 – Les résultats
J’ai retrouvé un poste en 6 mois et je me sens plus serein et plus lucide au travail, j’essaie de mettre en application tous les conseils de Vivien, « l’avenir m’appartient y a plus qu’à se motiver et donner du sens à ce que je fais… »

5 – Que pourriez vous dire sur notre travail/ notre relation ?
Un grand professionnalisme avec des objectifs, une relation de confiance et de gagnants, c’est pour cela que j’ai conseillé Vivien à des collègues et je continue à le faire car je pense que nous avons tous besoin de s’améliorer pour être performant et efficace quel que soit le domaine (personnel, professionnel) et Vivien par sa compétence, son expérience et sa confiance m’a aidé à changer en bien et aidera d’autres.

Femme 32 ans

1 – Les problèmes 
Suite à un rachat, mon entreprise d’origine a été intégré à un grand groupe. Je ne trouvais plus ma place au sein de l’équipe fusionnée. Je n’aimais ni la structure, ni le management, ni la pression de rentabilité, ni le quartier. Je me sentais piégée dans une situation que je n’avais choisie et je n’arrivais pas à trouver de solutions appropriées pour la changer. Le manque d’opportunité de carrière me rendait contre productive.

2 – Les objectifs fixés

  • Evaluer mon désir réel de changement de vie professionelle.
  • Faire le point sur ma situation professionnelle (mon poste idéal). refaire mon CV.
  • Chercher d’autres pistes d’emploi autre que le salariat.

3 – Le vécu des séances
Passer par l’écriture a été pour moi, assez révélateur. Cela m’a permise de mettre en perspectives mes envies et mes besoins. Bref de faire le tri. Les exercices  à faire hors des séances me permettaient de rester centrer, de me reconnecter avec ce que je ne voulais plus et ce que j’avais réellement envie. J’ai pu ensuite chercher des solutions pour quitter l’entreprise et être plus sure de moi.

4 – Les résultats
J’ai cherché un autre emploi, je l’ai trouvé et j’ai été embauché sur plus de 100 candidats ! . Puis après une année dans cette nouvelle entreprise, j’ai décidé de créer ma propre structure et d’être indépendante. Je me suis lancée à fond dans mon projet, comme reboostée, et en pleine confiance. J’avais de nouveau de l’énergie.

5 – Que pourriez vous dire sur notre travail/ notre relation ?
J’ai gagné en confiance en moi. Je suis sortie du schéma traditionnel du travail (il n’y a pas que les cdi pour être heureux au travail ! ) pour mieux explorer mes compétences et affiner mon expertise. La qualité d’écoute, l’énergie des échanges lors des séances, la recherche de solutions ensemble ont été pour moi un tremplin extraordinaire. Le cadre agréable de nos rencontres m’a beaucoup aidé physiquement. Je me suis sentie en sécurité, écoutée et respectée.
Je suis aujourd’hui de nouveau salariée au sein d’une grande entreprise : mais c’est mon choix. Je suis directrice éditoriale et je responsable d’une équipe. Chose que je n’aurai jamais imaginé avant.

Femme 35 ans

Mon ancienne fonction : Chargée de mission développement social urbain
Ma nouvelle fonction : Gérante de patrimoine (secteur du logement social)

1 – Les problèmes
Retour à l’emploi après une pause de 18 mois (2ème enfant / déménagement) : tout d’abord besoin de reprendre confiance en moi.
Ensuite : nouvelle orientation professionnelle qui me demandait de faire appel à des compétences non appréhendées (management, compétences techniques…). Sentiment de ne pas être à la hauteur.
Je me rappelle qu’avant mon premier entretien, j’avais le sentiment que je serai regardée comme un « clown » ! Problème de légitimité, liée à une histoire personnelle qui fait écho dès lors que je dois m’imposer dans un contexte nouveau.

2 – Les objectifs fixés
Asseoir ma légitimité de postuler sur ce poste et pouvoir me défendre lors de mes entretiens.

3 –  Le vécu des séances

  • J’ai très vite ressentie les bénéfices des séances sur ma vie personnelle et professionnelle.
  • Les techniques utilisées sont adaptées : le tapping qui m’a permis de transformer des énergies négatives en énergie positives, l’hypnose qui m’a permise d’aller chercher des éléments de compréhension sur ma façon d’appréhender ma vie…

4 – Les résultats
J’ai décroché le poste ! Fierté, sentiment d’accomplissement personnel.

5 – Que pourriez vous dire sur notre travail/ notre relation ?
Relation de confiance. Grand professionnalisme, diversité des techniques, demande d’investissement personnel.L’accompagnement de Vivien a été bénéfique car il a su allier la travail sur la vie personnelle et le coaching pro. Mon histoire personnelle étant intimement liée à mes difficultés pour évoluer dans la vie professionnelle.

Femme 33 ans

1 – Les problèmes 
Lorsque je suis allée voir Vivien j’étais en mauvais état pour ne pas dire « cassée » : j’ avais perdu mon travail (directrice de la communication en collectivité locale)  et à cette époque mon travail représentait TOUT. Célibataire depuis plusieurs années je n’arrivais pas à faire de vraies rencontres je ne m’intéressais  jamais à la bonne personne. J’avais perdu confiance en moi, je pensais que jamais plus je ne retrouverais un poste avec autant de responsabilités et avec ce niveau de salaire. Je n’osais plus prendre la parole en public et je doutais de mes capacités.

2 – Les objectifs fixés
Depuis ce traumatisme professionnel je n’allais que de CDD en CDD aussi mon objectif premier était de retrouver un certain équilibre professionnel et d avoir un CDI.
J étais prête pour cela à gagner moins voire autant que mes allocations chômage, c’était un investissement sur l’avenir.

3 – Le vécu les séances
Les séances étaient intenses physiquement et psychiquement. Si j avais parfois une boule au ventre en y allant je ressortais toujours légère et souriante. La diversité des techniques utilisées permet de traiter un problème par différentes « portes » et donc de toujours trouver une issue. Le travail personnel demandé est un vrai plus et place le patient dans une positon active ce qui est déterminant.

4 – Les résultats
Le coaching m’a aidée à poser des limites à mon employeur qui savait que j’étais dans une situation « en demande ». J’ai réussi au fil des séances à retrouver confiance en moi et à voir là où je voulais aller. J’ai même osé dire « je n accepterai pas un autre CDD de 6 mois » ce qui m a permis d’obtenir 12 mois de CDD et donc une certaine sérénité. Au bout de 18 mois un autre employeur est venu me « chasser » et celui pour lequel je travaillais (un grand groupe international côté en bourse) a été prêt à augmenter mon salaire de 20% pour me garder.
Aujourd’hui j ai intégré un grand groupe (6 000 collaborateurs) où je fais un métier qui me plait. Même si j’ai encore quelques appréhensions je prends la parole devant plus de 100 personnes. J’ai quasiment retrouvé mon niveau de salaire.  Quant à ma vie personnelle : je serai mariée et propriétaire dans l’année ! Je suis enfin heureuse !

5 – Que pourriez vous dire sur notre travail/ notre relation ?
Ma rencontre avec Vivien a été une chance inouïe. Je dis souvent que c est grâce à elle que j ai rencontré mon futur mari et c est cet équilibre perso / pro qui fait ce que je suis devenue aujourd’hui. Je suis tout simplement heureuse et même si j ai beaucoup travaillé pour cela sans Vivien, sans le coaching je n y serais pas arrivée seule.