• une autre façon de comprendre et de traiter les problèmes humains
  • une vision humaniste et systémique
  • une relation basée sur l’écoute et la confiance
  • une démarche paradoxale qui libère des cercles vicieux
  • une stratégie qui vise un objectif précis
  • la compréhension et la gestion des émotions
  • un travail en profondeur et durable (avec action sur le corps physique)
  • durée courte par rapport à une analyse
  • une thérapie orientée « solutions »
Les problèmes traités (liste non exhaustive) :

déprime, mauvaise estime de soi, manque de confiance en soi, dévalorisation, mauvaise image de soi, culpabilité, dégout, anxiété, angoisses, peurs ou phobies (peur de l’autre avec timidité, peur de l’échec, peur de l’examen et du contrôle, peur de parler en public, peur du conflit, peur du noir, peur de l’eau, peur de l’avion etc), problèmes relationnels (de couple, avec ses enfants/ses parents/sa fratrie : difficulté à s’affirmer, à créer un lien de qualité, à se positionner, à dire non, à gérer un conflit, à faire confiance/jalousie, à affirmer son autorité, à s’engager, à donner, à poser ses limites, à faire le deuil, à se séparer), problèmes sexuels, séparation, agressivité, insolence ou colères, difficulté à se concentrer, harcèlement, manipulation-perversion, relations toxiques, traumatismes émotionnels et psychologiques.

Cette démarche thérapeutique vous propose une rencontre inhabituelle avec vous-même en raison des actions à mener en dehors des séances, des prises de conscience et des changements qui surviennent rapidement.

Dans un premier temps, l’intervention se centre sur le problème que vous énoncez. Il s’agit de fixer un objectif réaliste à atteindre en tenant compte de votre façon de vivre.Il est primordial de noter à quel point :

  • la régularité, 
  • l’implication, 
  • la rigueur,
  • et l’engagement

sont nécessaires à la réussite de la thérapie.

Ces prédicats dépendent également de la relation qui s’établit entre le thérapeute et son patient : c’est dans un climat de confiance que le travail va trouver toute son efficacité. Voir  Code Déontologique Thérapie

Le premier rendez-vous permet de :
  • rassembler les informations essentielles,
  • cerner l’objectif à atteindre,
  • proposer un axe de travail,
  • vérifier la possibilité d’un travail ensemble à partir des informations mentionnées et du contact établi,
  • vérifier l’aptitude du patient à s’investir,
  • estimer le nombre de séances en vue du changement,
  • expliquer les documents à remplir pour la séance suivante,
  • présenter les règles de fonctionnement.

NB : La relation patient/thérapeute étant la pierre d’angle sur laquelle se déploient les transformations, il est indispensable de se sentir en confiance avec son thérapeute. Il vous est conseillé d’écouter votre ressenti lors du premier contact (voix, cohérence du discours du thérapeute). Voir Vidéo de présentation.

Séances suivantes :

Visualisation – Relaxation – Communication ericksonienne – Hypnose ericksonienne/Hypno-analyse – Utilisation des personnages intérieurs – E.M.D.R. – P.N.L – Travail comportemental et cognitif – Travail sur les émotions – Travail sur les croyances négatives – Travail avec le geste d’écrire – Expériences hors séances prescrites. Voir Outils

NB :

  • Un enregistrement MP3 est remis pour s’entrainer à la relaxation et renforcer le Moi
  • Travail hors séances nécessaire pour que les progrès s’installent rapidement.
Travail envisagé, adapté à chaque client (liste non exhaustive) :
  • Mise en relation du conscient avec l’inconscient à travers des séances d’hypnose et le geste d’écrire, pour   mobiliser de nouvelles ressources.
  • Travail sur le comportement « indésirable » à la fois par une approche cognitive au cours des séances et par des exercices en dehors des séances.
  • Jeu de rôle pour recadrer les situations et voir les choses dans leur contexte réel.
  • Connexion avec des parties de soi restées à l’abandon.
  • Travail sur les émotions avec le corps.
  • Travail avec le corps mobilisé dans l’espace pour favoriser la transformation.
  • Travail sur les traumatismes, les scénarios répétitifs pour rejouer les événements autrement.
  • Travail sur les croyances limitantes qui bloquent le processus de changement (elles sont décelées et déracinées).
  • Tri au sein de ces transmissions générationnelles
  • Travail sur les valeurs et les besoins
  • Travail sur l’identité

Le mental et le vécu émotionnel se libèrent au fur et à mesure, avec une capacité à mettre du sens à sa vie.

Mes interventions, qu’il s’agisse de recadrages ou de propositions de « tâches » peuvent paraître parfois surprenantes et illogiques : ces interventions sont réfléchies et ciblées. (Vivien Riley)

Ma façon d’aborder les problèmes dans le cadre de la thérapie brève :

– Un problème peut être traité dans le temps décidé ensemble dans la mesure où vous êtes décidé à vous investir complètement et que le problème est mûr et donc prêt à se « dissoudre » dans son entièreté. On pourrait dire que c’est un problème « simple » sans ramification particulière.

– Une problématique plus complexe génère une approche différente et peut impliquer plusieurs étapes. Certaines facettes du problème sont prêtes à être abordées : des prises de conscience, des actions, des changements de comportement ont lieu et un sentiment de mieux-être peut s’installer. Pour autant,  la moitié du chemin a été parcouru et certaines couches plus profondes ne sont pas disposées à remonter à la surface. Vous pouvez ressentir le besoin de souffler et de faire une pause ou de vivre cette première phase de changement et de légèreté. Un temps d’arrêt est alors décidé ensemble en toute conscience de ce qu’il reste à faire. Cette pause peut être plus ou moins longue, c’est la vie qui en détermine la durée. Elle vous confronte tôt ou tard à des expériences en résonance avec cette partie de vous qui a besoin d’être approfondie…. Vous êtes alors libre de reprendre les séances.

Note 1 :

Les personnes ayant une problématique ou des troubles psychotiques qui dépassent mes compétences sont orientées vers un service plus adapté pouvant les prendre en charge de manière plus suivie et plus soutenue.

Note 2 : 

Il est primordial que la personne adulte ou adolescente soit demandeuse d’une telle démarche, dans le cas contraire, la démarche est vouée à l’échec.

Retrouvez les témoignages en cliquant sur ce lien
Durée de la séance :

1 heure. Un temps plus long peut être décidé ensemble pour certaines séances.

Nombre de séances :

En moyenne et en général, une quinzaine de séances sont envisagées. Le travail peut être plus rapide (tant mieux), ou plus long si des conflits intérieurs importants sont décelés.

Si l’objectif est atteint avant cette échéance c’est très bien, il peut laisser place au coaching en vue d’un épanouissement ou tout simplement s’arrêter.

La maturation et la transformation demandent du temps quand les peurs, les habitudes de fonctionnement sont installées depuis longtemps. La thérapie brève se distingue de l’analyse de part sa durée même si elle peut se dérouler sur une ou deux années.

Fréquence des séances :

Les séances sont rythmées à raison d’une séance par semaine (conseillé pour plus d’efficacité dans les premiers mois), et peuvent s’espacer quand vous commencez à vous autonomiser.

Tarif des séances :
Fonctionnement :
  • En cabinet
  • Par téléphone (voir Consultation en ligne) : Dans le cadre de la Thérapie brève je ne conseille pas un travail uniquement par ce biais.
  • Par Skype (voir Consultation en ligne): Dans le cadre de la Thérapie brève je ne conseille pas un travail uniquement par ce biais.
  • Sur la base d’un contrat signé par les deux parties
  • Prévoir un travail fait de réflexions et d’actions en dehors des séances

« Vivre en conscience c’est marcher en direction de la sagesse. Même si ce chemin est fait d’embûches et d’obstacles, ceux-ci ne sont pas vécus comme des échecs, mais comme un moyen de se connaître et d’évoluer ». Vivien Riley